Les ratios boursiers a utilisé pour savoir si une action est chère

 

L’EBITDA

signifiant « earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization » en Anglais. Sa traduction française est relayée sous le sigle BAIIA pour « bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement ».

Son nom est assez explicite puisque cet indicateur met en évidence le profit généré par l’activité indépendamment de sa politique de financement (charges d’intérêts), de sa politique d’investissement (amortissements) et de ses contraintes fiscales.

Comment interpréter un EBITDA ?

Un EBITDA positif signifie qu’une entreprise est rentable sur le plan de son activité opérationnelle ou, en d’autres termes, qu’elle gagne de l’argent. Cela ne signifie toutefois pas qu’elle est bénéficiaire globalement puisque l’EBITDA ne prend pas en compte la politique d’investissement, de financement et l’impact des impôts et taxes.

Un EBITDA négatif donne un mauvais signal aux investissements. il signifie que l’entreprise n’est pas profitable au niveau opérationnel.

EV/EBITDA    *EV= valeur entreprises ou value

EV/EBITDA (valeur/revenus d’entreprise AVANT intérêt, impôt, dépréciation, et amortissement)

 

cash flow

Pour “améliorer” le PER, plutôt qu’utiliser le Résultat Net au dénominateur, on peut utiliser le cash flow (ratio Price to Cash Flow).

Le Price to Cash Flow est intéressant, car il se rapproche au plus près du cycle d’exploitation de la société, puisque le cash flow (ou EBITDA) est grossièrement un résultat d’exploitation qui ne tient pas compte des dotations aux amortissements et aux provisions.

EV/EBIT

(valeur/revenus d’entreprise avant intereste et impôt)

Prend les remboursements de dette en compte ! Ce ratio consiste à diviser la valeur d’entreprise, ou la valeur de l’actif économique (EV, soit la capitalisation boursière + les dettes financières – la trésorerie) par le résultat d’exploitation (EBIT).

En d’autres termes, ce ratio EV/EBIT va nous calculer le nombre d’années, la vitesse à laquelle un investisseur sera remboursé de son investissement dans une entreprise qu’il reprend intégralement.

C/CF

Cour de l’action divisé par le cash-flow par action. (Cash-flow = flux de trésorerie)

On entend par ratio cours / cash flow (en bref C/CF) un indicateur désignant le ratio d’un cours d’actions par rapport au cash flow par action. Le C/CF est utilisé avant tout dans l’analyse fondamentale.

A partir du C/CF, on peut déduire comment une entreprise spécifique se développera à l’avenir par rapport à la rentabilité. Des entreprises peuvent également être comparées entre elles au niveau national et international à l’aide du C/CF.

A l’aide du ratio cours / cash flow, des investisseurs peuvent ainsi évaluer rapidement à quel point une action spécifique est attrayante en comparaison d’autres actions. Plus le C/CF est bas, plus l’action est évaluée meilleur marché.

Le cours de l’action concernée doit être divisé par le cash flow de chaque action afin de déterminer le ratio cours / cash flow. On obtient le cash flow par action en divisant le cash flow de l’entreprise par le nombre total de ses actions.

cash flow peut varier : pour certains, il est synonyme de capacité d’autofinancement, pour d’autres, il correspond à l’excédent brut d’exploitation(ou EBITDA). Par souci de normalisation, il est aujourd’hui majoritairement admis que le cash flow correspond au flux de trésorerie.

C/AN

Cours sur Actifs Net par action

Cours divisé par l’actif net par action

BNA

Bénéfice net par action

PER

Le price-earning ratio (PER, ou P/E) il est également appelé « ratio cours sur bénéfices » c’est le cours/BNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *